Informations par téléphone

Conseils maintien à domicile

Allocation personnes âgées : y avez-vous le droit ?

Allianz Assistance - Allocation personnes âgées

L’APA  - Allocation Personnalisée d’Autonomie –  aide les personnes âgées en perte d’autonomie à demeurer au domicile le plus longtemps possible. Elle peut également financer en partie leur hébergement dans un établissement ou chez des accueillants familiaux.
Quelles sont les conditions requises pour en bénéficier ? A quelles autres aides financières une personne âgée peut-elle avoir accès ? Découvrez toutes les solutions existantes.



L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une allocation pour les personnes âgées en perte d’autonomie qui ont de nouvelles dépenses à domicile ou au sein de leur hébergement : le paiement d’une aide à domicile, du matériel de téléassistance, des travaux pour l’aménagement du logement, le portage de repas, etc.
Elle est versée par le conseil départemental sous certaines conditions.

Quelles sont les conditions à remplir pour en bénéficier et à qui s’adresser ?

Pour pouvoir bénéficier de l’APA, il faut répondre à 3 critères :

  • L’âge: la personne doit avoir au moins 60 ans ou plus
  • Le lieu de résidence: elle doit résider en France de façon stable et régulière
  • Le niveau d’autonomie: son degré de perte d’autonomie doit être évalué et considéré comme relevant du GIR 1, 2, 3 ou 4 par les professionnels du conseil départemental

A noter : il n’existe pas de conditions de revenus pour bénéficier de l’allocation, toutefois ceux-ci détermineront son montant.

A qui s’adresser pour l’obtenir ? Vous pouvez retirer le dossier de demande auprès du conseil départemental, de vos points d’informations locaux dédiés aux personnes âgées, des CCAS, des services d’aide à domicile, ou encore des organismes de Sécurité Sociale et mutuelles.

La visite d’évaluation, un préalable indispensable à l’obtention de l’allocation.

Vous remplissez les conditions d’âge et de résidence ? Votre degré d’autonomie va être évalué lors d’une visite à domicile qui permettra :

  • de voir quels types de dépenses et d’aides sont nécessaires dans votre situation
  • de vérifier que votre perte d’autonomie équivaut au GIR 1, 2, 3, ou 4 pour pouvoir bénéficier de l’allocation
  • d’élaborer un plan d’aide personnalisé décrivant le niveau de perte d’autonomie (GIR), les aides proposées (un nombre d’heures d’aide à domicile, un nombre de repas, des travaux à réaliser, l’installation d’un système de téléassistance , une participation aux frais d’un proche accueillant et/ou aidant, etc.)



Comment est calculée l’allocation APA pour les personnes âgées ?

Si les conditions d’obtention de l’APA sont remplies, le plan d’aide établi va estimer de quel montant l’allocataire a besoin. Sa propre participation financière au plan va être déterminée et indexée en fonction de ses revenus :

  • Pour les revenus inférieurs à 800 € par mois, la personne âgée en perte d’autonomie est exonérée de toute participation financière au plan d’aide
  • Pour les revenus compris entre 800 € et 2948 € par mois, le montant sera indexé en fonction du montant global du plan d’aide
  • Enfin, pour les revenus supérieurs à 2948 € par mois, la participation personnelle de l’allocataire sera égale à 90% du montant du plan d’aide

Les montants maximaux versés dans le cadre des plans d’aide dépendent du GIR (niveau de perte d’autonomie). Ils vont ainsi de 663.61 €/mois pour un GIR 4 jusqu’à 1714.79 €/mois pour un GIR 1.



Quelles sont les autres aides financières pour les personnes âgées ?

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie n’est pas la seule aide proposée aux personnes âgées.

  • Vous pouvez ainsi faire une demande d’aide au logement auprès de la CAF, sous conditions de ressources.
  • Votre handicap a été reconnu avant 60 ans ou vous êtes toujours en activité, vous pouvez bénéficier de la PCH – prestation de compensation du handicap. La demande est à faire au niveau du conseil départemental.
  • L’aide-ménagère à domicile peut financer la venue d’aides à votre domicile dans le cas où vous ne bénéficiez pas de l’APA. Vous pouvez faire la demande auprès de votre département.
  • Si vous êtes hébergé dans un établissement ou chez des accueillants familiaux, vous pouvez faire une demande d’ASH –aide sociale à l’hébergement auprès du conseil départemental également.
  • Les aides fiscales permettent de vous faire financer à 50% l’emploi d’une aide à domicile via une réduction d’impôt ou un crédit d’impôt. Des aides fiscales sont également applicables en cas d’hébergement en Ehpad ou en résidence-autonomie. N’hésitez pas à contacter votre conseiller pour en savoir plus.
    Attention : si vous bénéficiez de l’APA et/ou de l’aide au logement, il faudra déduire les aides perçues des dépenses déclarées.
  • Enfin, votre mairie, votre caisse de retraite ou votre complémentaire santé peuvent vous accorder d’autres aides selon votre situation : par exemple en cas de retour au domicile après hospitalisation.
Partagez l'article :

Vous hésitez sur la solution de téléassistance à adopter pour vous ou votre proche âgé ?
Contactez-nous directement au 01 46 12 12 00 ou accueil@gts-teleassistance.com

INFORMATIONS AU 01 46 12 12 00

Service ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h30
(sauf jours fériés)

Nos articles pour vous conseiller et vous informer

Retrouvez-nous sur :